• Bio Deratisation

Pourquoi éviter les raticides pour lutter contre les rats ?

Les raticides, que l'on appelle aussi "biocides", n'ont rien de bio, bien au contraire ! Je vais tout vous dire à leur sujet, vous expliquer pourquoi j'ai choisi de ne pas les utiliser.


Les biocides sont dangereux pour l'homme et l'environnement

DEFINITION DE BIOCIDE : Bio : vie Cide : tue. Un biocide est un produit qui tue ce qui est vivant, sans distinction.


Je pourrais m'arrêter à cette définition et cette image répertoriant les différents pictogrammes que l'ont peut trouver sur les produits appelés biocides, car ils en disent bien assez long sur leur dangerosité. Cependant, je vais vous expliquer le calvaire des animaux ciblés par ces produits et les dégâts collatéraux qu'ils peuvent causer. Accrochez-vous, il n'y a rien de glamour dans ce qui va suivre, je vais vous parler vrai !



Panneau de danger raticide


De quoi sont composés les rodonticides ? A base de trioxyde d'arsenic ou de thallium, ils sont aujourd’hui le plus souvent composés danticoagulants mais pas uniquement. Voyons cela d'un peu plus près.

  • Le Thallium : Le thallium comme le mercure et le plomb, fait partie des métaux lourds et est hautement toxique comme eux. C'est également un neurotoxique central cumulatif pour le système nerveux central des mammifères. Cet élément chimique a été utilisé par William Bechtel réserviste du SDECE pour empoisonner le combattant nationaliste camerounaisFélix Moumiéà Genève en 1960. Selon l'ex-ministre des Affaires étrangères irakien Hamed Jabori, Boumédiène a été empoisonné par les services irakiens avec du thallium.

  • L'arsenic : a des propriétés intermédiaires entre celles des métaux et des non-métaux, comme l'antimoine dont il est proche. C'est un élément hautement toxique, et un polluant réglementé depuis 2005 en Europe. C'est un perturbateur endocrinien. Il perturbe aussi la différentiation cellulaire, ce qui contribue à ses propriétés cancérogènes. Du point de vue de la santé publique, l'embryon, le foetus et la femme enceinte sont plus vulnérables en termes de risques.

  • Les anticoagulants : Ce sont les molécules qui sont et qui ont été les plus utilisées comme raticides et souricides (depuis les années 1950-1960). Les anticoagulants utilisés pour tuer les rongeurs sont des dérivés des antivitamines K. La mort survient par anémie aiguë, provoquée par les hémorragies accidentelles. Son décès intervient quelques jours à deux semaines après l'ingestion. Les anticoagulants dits« de seconde génération » ont eux un effet plus persistant ; ainsi un enfant ayant accidentellement ingéré un anticoagulant de seconde génération a dû être traité durant sept mois. Et un adulte ayant fait une tentative de suicide avec un anticoagulant de seconde génération a eu besoin de huit mois de traitement à la vitamine K.

  • Les cardiotoxiques : Les glucosides cardiaques provoquent la mort par arrêt cardiaque. Il n'y a pas d'antidote; traitement classique de l'intoxication digitalique. les cytotoxiques, sources d'hydrure de phosphore (phosphine ou phosphure d'hydrogène) qui est un gaz hautement toxique (hypotension, œdème pulmonaire, convulsions …). Ce groupe de substances provoque une mort violente. Le phosphure de zinc est un produit plus stable que ces voisins et qui, mélangé à un appât, est ingéré par l'animal. Il libère alors dans l'organisme la phosphine qui entraîne la mort quelques heures après l'ingestion.

L'association de deux molécules ayant un mécanisme de toxicité différent peut être source de synergies toxiques.

De même, une molécule biocide raticide peut être potentialisée par une autre molécule (non toxique seule). Par exemple la warfarine est potentialisée (c'est-à-dire que son effet sera multiplié) par le triméthoprime-sulfaméthoxazole (fait découvert par hasard chez l'homme, à l'occasion de problèmes induits par une association médicamenteuse).


Quels sont les effets sur les rats ?

Les rats ayant ingéré ces produits ne meurent pas dans l'instant. Leur mort survient quelques heures à quelques semaines plus tard. Autant je peux comprendre qu'on ne veuille pas de ces animaux chez soi, autant cautionner une mort lente ne fait pas parti de mes convictions. C'est pourquoi au sein de mon entreprise aucun produit biocide, raticide, toxique n'est utilisé. Je m'y refuse, car cela représente une torture qui n'est pas nécessaire. Enfin, dans le meilleur des cas oui ils mourront....lentement.

De plus les raticides ne sont pas aussi efficaces que l'on croit.

"Véritable problématique scientifique, le rat est doté d’une stratégie génétique d’adaptation. Ce qui lui permet une importante résistance aux produits de lutte. Il est donc difficile de trouver un traitement biocide efficace dès le premier usage. Pour mieux connaître l’espèce ciblée, il faudrait réussir à trouver un cadavre pour effectuer une biopsie. Ce qui peut s’avérer difficile sur le terrain." Ces mots ne sont pas de moi, mais issus du laboratoire BAYER ! Et une étude de l'Inra corrobore ces propos et avance un chiffre de 56% des rats seraient génétiquement résistants à ces raticides.

Quels peuvent être les dégâts collatéraux ?

Outre le fait que les raticides ne seraient efficaces qu'à 44%, ils sont dangereux pour la biodiversité. En effet, un animal trop curieux passant par là pourrait ingérer le poison qui lui serait fatal. Votre chien, votre chat, mais pourquoi pas un écureuil, un putois... De nombreux cas sont recensés en France, et chaque année les vétérinaires déplorent des cas d'empoisonnement, qui encore trop souvent tue les animaux domestiques. Les biocides sont également dangereux pour l'environnement. Missible dans l'eau, en cas de pluie le produit est dissout et va se répandre là où il n'était pas prévu. Des bassins abritant poissons et grenouilles se sont retrouvés pollués et les animaux sont morts car trop fragiles par rapport au dosage des produits. N'oublions pas l'humain, et l'humain le plus fragile qui soit sont les tous petits, curieux de mettre leur doigts partout puis de les porter à leur bouche, des intoxications parfois graves ont eu lieu. Ne laissez surtout pas ces produits à leur portée.



  • Instagram
  • Facebook
Bio Dératisation sur Linkedin

© 2023 par Bio-Deratisation.                      Mentions légales